18 mars 2023 à 11:44

Revue de presse avant la réception d'Epernay

Éliminée sans gloire en 16es de finale de la Coupe du Grand Est samedi dernier à l’ASIM (1-0), l'USSU se doit de réagir ce samedi (17 h) en championnat face au RC Épernay.

Pendant que les Sarre-Unionnais chutaient à Illzach-Modenheim (Régional 1), les Sparnaciens ont quant à eux décroché leur qualification pour les 8es  de finale de la Coupe du Grand Est au bout d’une interminable série de tirs au but où l’ensemble des joueurs ont presque tous tiré deux fois. Au final, le RCE s’est imposé 16-15 contre le FC Métropole troyenne après un score de 1-1 dans le temps réglementaire.

Épernay dans la zone de relégation

Pas toujours heureux cette saison, les joueurs de l’entraîneur Alexis Rouquette, 12es au classement de N3, sont à cinq points de Reims Sainte-Anne (9e ) qui occupe la première place de non-relégable. La situation est compliquée pour les Champenois qui devront s’imposer en Alsace Bossue pour conserver toutes leurs chances de maintien.

Le milieu de terrain Ludovic Rauch et ses coéquipiers savent qu’ils auront affaire à des joueurs déterminés qui ne lâcheront rien. D’autant plus que les résultats des Bleus ne sont pas trop convaincants ces derniers temps, eux qui restent sur trois rencontres sans victoire (deux nuls, une défaite). Il faudra rebondir lors de cette rencontre, reprendre confiance et être efficace dans les actions offensives et défensives, avec ce classement qui se resserre. Il suffit d’une victoire pour se retrouver sur le podium et envisager la suite avec optimisme.

Les débuts de Rafael Ast

En plus, l’USSU retrouvera son public qui sera un atout supplémentaire pour donner un nouvel élan à cette saison.

Pour donner du temps de jeu à son effectif, Sébastien Meyer a organisé une opposition à l’APM Metz (Régional 1) lundi dernier qui s’est soldée sur un score de parité (1-1).

Le gardien Pelletier étant suspendu, c’est le jeune Rafael Ast, habituel portier de l’équipe réserve (Régional 2) qui fera ses débuts en N3. Toujours au rayon des absences, Caner Metin est suspendu, Aroustanov est blessé et les gardiens Schouver et Grebil sont encore indisponibles.

Des changements en perspective à Sarre-Union

Après la probante victoire à Thaon fin janvier (0-3) et la confirmation logique contre la FAIG début février (2-3), on pensait que l’USSU était repartie pour aller chercher une place d’honneur, ou mieux encore. Pourtant, ces espoirs ont vite été douchés.

Si la lourde défaite contre la réserve du Racing (4-1) et le nul à domicile contre Prix-lès-Mézières (0-0) ont clairement marqué un coup d’arrêt, que dire du 3-3 arraché par Ludovic Rauch sur penalty à trois minutes du terme contre la lanterne rouge Jarville ?

« On n’est pas maintenus »

« J’ai eu beaucoup de mal à digérer ce match, lâche le coach Sébastien Meyer. J’étais très fâché avec les joueurs qui ont pris ce match à la légère. On a eu ce qu’on méritait. »

Le technicien, qui avait vu le coup venir tout au long d’une semaine où le sérieux avait manqué à l’entraînement, avait tenté de faire réagir ses joueurs, mais sans résultat.

Du coup, Sarre-Union ne risque-t-il pas de terminer la saison en roue libre, sans objectif et sans trop de craintes ?

« Pour l’heure, on n’est pas maintenus, rectifie le coach. Il nous manque deux ou trois victoires pour être définitivement à l’abri et il va falloir aller les chercher le plus vite possible pour éviter de se faire bêtement peur. »

La colère n’est pas encore retombée, même si la jeunesse de l’effectif peut facilement expliquer ces sautes de concentration. « Il va falloir que tout le monde se remette en question, termine Sébastien Meyer. Ce qui est sûr, c’est qu’on va remettre en question le statut de certains joueurs et faire ce qu’il faut pour chercher les points qui nous manquent pour assurer le maintien. »

Source DNA.fr

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 2 Présidents
  • 8 Dirigeants
  • 1 Entraîneur
  • 4 Arbitres
  • 14 Joueurs
  • 127 Supporters