23 mai 2024 à 09:07

Revue de presse avant la réception de Strasbourg

Officiellement maintenue en National 3 depuis la semaine passée et son match nul à Prix-lès-Mézières (1-1), l’US Sarre-Union dispute son dernier match de la saison face au Racing II, ce samedi 18 mai (18 h). Pour les festivités du centenaire, un succès serait apprécié avant de partir en vacances.
 Les joueurs de Sarre-Union veulent s’associer à la fête des 100 ans

Sur la ligne de départ du National 3, en août dernier, ils étaient peu nombreux à mettre un billet sur l’US Sarre-Union (USSU). Au sein d’une poule très relevée, avec la présence notamment de cinq réserves professionnelles et de l’épouvantail thionvillois, l’USSU avait même tout du relégué en puissance.

Je me suis bien senti dans ce club-là, il me ressemble en termes de valeurs.

Arnaud Bey, entraîneur de l’USSU

Neuf mois plus tard, à une journée du terme du championnat, voilà les Bleus sixièmes avec 35 points et assurés de renouveler leur bail au cinquième niveau hexagonal. S’ils empochent une dixième victoire, ce samedi 18 mai au stade Omnisports face aux réservistes du Racing, ils pourraient même voir plus haut et accrocher la cinquième place.

L’entraîneur Arnaud Bey « aurait signé tout de suite » pour un tel dénouement en début de saison. « Certaines personnes nous ont aussi vus plus beaux quand on a eu des résultats positifs et que l’on était deuxième à la trêve, rappelle-t-il. Moi, je suis toujours resté très lucide par rapport à la situation du club. »

Après une période compliquée de fin décembre à fin février (sept matches sans succès), les partenaires d’Ismaël Noumansana ont su redresser la barre pour finaliser leur maintien lors de l’avant-dernière journée à Prix-lès-Mézières (1-1), samedi 11 mai. « C’est un vrai soulagement, car c’était l’objectif numéro un en début de saison, souligne-t-il. C’est d’autant plus satisfaisant, car on le fait à un match de la fin. »

Arnaud Bey continue l’aventure

C’est donc en toute décontraction que ses joueurs entreront sur leur pelouse pour le baisser de rideau face à des jeunes Strasbourgeois (13es ), qui possèdent encore une infime chance de se maintenir, après deux retraits de points infligés à Nancy II (11e ) et Prix-lès-Mézières (12e ).

Alors que le club sarre-unionnais célébrera son centenaire avant la rencontre, le coach bas-rhinois ne prendra pas ce match « à la légère ». Loin de là. « On a envie de bien terminer à domicile, assure-t-il. Quand on termine bien, c’est plus facile de démarrer la saison suivante. » Avec Arnaud Bey sur le banc sarre-unionnais ? « La condition numéro un, c’était qu’on se maintienne. L’objectif est atteint donc je serai toujours l’entraîneur de Sarre-Union la saison prochaine. »

Source DNA.fr

Voir également

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 2 Présidents
  • 8 Dirigeants
  • 1 Entraîneur
  • 4 Arbitres
  • 14 Joueurs
  • 128 Supporters