1 496 042 visites 8 visiteurs
COUPE DE FRANCE
0
4
10 février 2016 19:00
Fc Lorient
1
51'
JEANNOT
75'
FOFANA
81'
BARTHELME
90'
JEANNOT
  • Averses
  • Mouillé
  • Faible
41 min
Carton jaune
51 min
But encaissé
JEANNOT
75 min
But encaissé
FOFANA
81 min
But encaissé
BARTHELME
84 min
90 min
But encaissé
JEANNOT
Pelouse naturelle
19:00 - 10 février 2016
Arbitre Central
MOREIRA
Arbitre(s) assistant(s) DEBART JOUANNAUD
2971 spectateurs

Pris au jeu

Sarre-Union a joué, Sarre-Union a perdu. Pendant près d’une heure, les Bas-Rhinois ont laissé penser à un éventuel exploit, jouant crânement leur chance. Et puis, leur rêve s’est effondré.

On avait cru aux signes. Ceux que Roudy Keller, le tonitruant manager sportif des Sarre-Unionnais, sait distiller à merveille. Comme la présence sur le terrain de Jeannot et de Moukandjo au coup d’envoi, que ses joueurs avaient battus il y a plus de quatre ans quand ils étaient encore Nancéiens.

Sans oublier ses remontées de bretelles aussi légendaires qu’épisodiques. Elles ont souvent l’art de réveiller le premier endormi.

«Quand les gens vont ouvrir le journal demain, ils vont croire que...»

Là où partout ailleurs se propage la tranquille méthode Coué, ici se prodigue la mode secoués. Et il faut reconnaître que ses mots prononcés lundi soir auront trotté dans la tête de ses joueurs, ces derniers multipliant les kilomètres sur cette pelouse, pas même détrempée.

Il y a bien eu vingt premières minutes compliquées, ponctuées par ce sauvetage de Keita sur sa ligne de but (11e ), mais on a ensuite bien plus vu le bleu de Sarre-Union.

«On n’a pas mis d’entrée l’impact que j’espérais, dira, la tête trop triste, Éric Becker, un entraîneur marqué par le score final. Puis on s’est lâché, mais on a encore pêché dans la finition. En prendre autant, ça fait mal, très mal. Quand les gens vont ouvrir le journal demain, ils vont croire que...»

Ils vont croire ce qu’ils veulent, les gens. Puisqu’ils n’auront peut-être pas entendu que chaque montée de Schermann était portée par la foule, que chaque ballon frappé par Zerbini (sur ces nombreux corners) était soulevé par des vivats.

Même la fumée omniprésente et alléchante des saucisses, qui rappelait de drôles de fumigènes, ajoutait à la fête.

Alors, quand Zerbini, sur cet énième corner, avait trouvé la tête de Schermann, on aurait préféré voir le ballon ne pas esquiver le cadre (20e).

Et puis, on aurait aimé voir, après ce superbe mouvement Simsek-Bénédick-Moreira, conclu par Djé, le ballon terminer au fond des filets au lieu de brûler le bout des gants de ce bon Lecomte (22e ).

«Là, plus de jambes, plus de tête. Plus rien en fait»

« On a eu des situtations pour marquer, mais on a parfois manqué de lucidité, tentera d’expliquer Amara Keita, le grand défenseur central. On sort de ce match frustré.»

Juste après la pause d’ailleurs, on retrouve le même Djé qui enlève encore trop sa frappe, le ballon s’enfouissant dans les buissons (46e ).

C’était juste avant le premier but lorientais. Si Ozcan, encore bondissant, repousse une première frappe de Moukandjo, il ne pourra rien sur celle de Jeannot, alors que tout le monde s’est arrêté de jouer côté bleu (51e ).

«Je ne sais pas, c’était confus. Mais c’est dommage d’encaisser un but comme ça. Je suis quand même déçu», dira le gardien. Pour la première fois de son aventure, l’USSU était menée au score. Elle ne s’en remettra finalement jamais.

Benedick, sur cette frappe lointaine, tentera bien de redonner de l’allant à tout le monde (61e ), mais la porte de la qualification va vite et violemment se refermer. Vlan!

Sur ce centre de Moukandjo, insuffisamment dégagé par Keita, Fofana reprend le ballon pour le 0-2 après 75 minutes de jeu.

«Tout est alors devenu plus difficile, celui-là nous a fait très mal, soufflera le pourtant inépuisable Schermann. Là, plus de jambes, plus de tête. Plus rien en fait. Et il faut savoir reconnaître que Lorient a pratiqué un très beau football.»

Barthelme (81e ) et Jeannot (90e ) donneront au score des allures de correction. Une correction que les joueurs d’Éric Becker ne méritaient sûrement pas de prendre.

Les “Magiciens” bleus ont dû passer leur tour cette fois, mais ils ont laissé leurs âmes sur leur belle pelouse en même temps que leur sueur.

Et si Éric Becker craignait (à tort) la réaction des gens à la lecture du journal, il a vu plus de 3 000 personnes ovationner ses joueurs, les gardant et les retenant même sous leurs yeux pendant de longues minutes.

Les larmes n’étaient pas de joie hier soir, puisqu’elles tombaient désormais du ciel, lâchées par de vilains nuages. Mais les coéquipiers de Yann Schneider ont rendu fier le peuple bossu.

Désormais, il y a des lendemains plus anonymes qui les attendent, là où ils naviguent dans les bas-fonds de leur groupe de CFA. Là où ils doivent absolument relever la tête, parce qu’ils ont prouvé qu’ils pouvaient la porter bien haute. Demain, il doit faire jour...

HOMME DU MATCH

  • 16 Matchs joués
  • 0 Buts
  • 16 Titulaire
  • 0 Passes décisives
  • 0 Remplaçant
  • 2 Cartons jaunes
  • 1408 Min. jouées
  • 0 Cartons Rouge

STATS éQUIPE

6 Derniers matchs

P N P G P F

Répartition des buts

73 buts marqués
68 buts encaissés

Graphique des victoires

DERNIERS MATCHS

CLASSEMENTS

Pl Équipe Pts Jo G N P F Bp Bc Dif
1 STRASBOURG 54 26 17 3 6 0 46 21 0 25
2 SCHILTIGHEIM SC 53 26 16 5 5 0 45 17 0 28
3 HAGUENAU FCSR 49 26 14 7 5 0 49 31 0 18
4 SARREGUEMINES 44 26 13 5 8 0 38 36 0 2
5 METZ F C 39 26 10 9 7 0 39 30 0 9
6 PRIX LES MEZIERES 38 26 11 5 10 0 41 38 0 3
7 LUNEVILLE FC 38 26 10 8 8 0 36 36 0 0
8 SARRE UNION U S 34 26 10 4 12 0 42 47 0 -5
9 NANCY ASNL 33 26 9 6 11 0 37 43 0 -6
10 BIESHEIM A.S.C. 33 26 9 6 11 0 34 44 0 -10
11 PAGNY S/MOSELLE A.S 25 26 5 10 11 0 26 34 0 -8
12 FORBACH 24 26 7 3 16 0 26 49 0 -23
13 STRG PIERROTS VAUBAN 23 26 5 8 13 0 26 37 0 -11
14 ILLZACH MODENHEIM 16 26 3 7 16 0 34 56 0 -22
gardiens
défenseurs
Défenseur
Défenseur
Défenseur
Défenseur
Défenseur
milieux
attaquants
Attaquant
Attaquant
Attaquant
Attaquant
Dirigeants
Autre dirigeant
Educateur

RENDEZ-VOUS

NC
NC

LIEU DU MATCH

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 2 Présidents
  • 8 Dirigeants
  • 1 Entraîneur
  • 4 Arbitres
  • 8 Joueurs
  • 107 Supporters