COUPE DE FRANCE
0
0
tab  1 - 3
9 décembre 2023 17:00
Pontarlier Ca
3
  • Pluie
  • Boueux
  • Médium
21 min
Carton jaune
26 min
Carton jaune
90 min
92 min
Carton jaune
Pelouse naturelle
17:00 - 9 décembre 2023
Arbitre Central
ZAMO Romain
Arbitre(s) assistant(s) DELL ANGELA Cyril BENSSALAH Bilel
450 spectateurs
Sarre-Union ne passe pas le CAP Épilogue douloureux ce samedi en Alsace Bossue où, dans des conditions de jeu très compliquées, Sarre-Union (N3) a raté l’accès en 32e de finale de la Coupe de France, éliminé aux tirs au but par le CA Pontarlier (N3).

La Coupe de France est riche en histoires. Ce samedi au stade omnisports de Sarre-Union, l’USSU retrouvait un adversaire déjà croisé au 8e tour de Coupe de France. C’était le 7 décembre 2013 et l’équipe d’Alsace Bossue s’était inclinée chez les Pontissaliens (2-0).

Dix ans plus tard, place à un nouveau duel pour accéder, début janvier, en 32e de finale (où vont arriver les équipes de Ligue 1) et empocher la sympathique dotation de 25 000 €.

Le CA Pontarlier, tombeur du SR Colmar (0-1) au 7e tour, se lance dans la partie avec une prudence de Sioux alors qu’une pluie fine et du vent se sont invités. Pas de quoi gêner l’USSU qui construit ses assauts en passant tantôt à droite, tantôt à gauche.

La première étincelle est pour Schnepp qui trouve Aroustanov en relais, mais sa frappe est déviée par Buisson. Sur le corner qui suit, Lekpa, bien placé, tire dans la nuit (8e ).

Le gardien franc-comtois est sollicité mais fait bonne garde devant Mulenda (10e ) et Schnepp (15e ). Pontarlier joue très replié et seule une hésitation de Schouver devant Hattab fait frissonner le public (16e ).

A lire aussi

Des conditions dantesques

Jouant avec le vent, Sarre-Union est actif, déroule bien son plan de jeu et insiste encore par Schnepp (20e , 30e ) mais Buisson ne se fait pas déraciner et apprécie le travail de sa défense qui s’appuie sur de grands gabarits.

À la demi-heure de jeu, le score est de 2-2 pour… les avertissements. Sur la pelouse, l’USSU a baissé d’un ton. « On vous entend pas, on vous entend pas ! », chambre la quarantaine de supporters pontissaliens.

Les cieux se déchirent, le vent redouble de vigueur et la mi-temps est sifflée après le sixième corner de Sarre-Union : Mulenda tente sa chance mais la défense de Pontarlier, vigilante et concentrée, dégage un énième ballon (45e ).

Pas faute d’avoir essayé

Au retour des vestiaires, les Doubiens sont plus mordants par Monney qui teste Schouver (47e ). Le match se rééquilibre, Sarre-Union a toujours la possession mais joue avec un chouïa de fluidité en moins. « Ça va aller aux pénos », prédit un spectateur.

À l’heure de jeu, l’USSU a remis l’accélérateur : Aroustanov est contré deux fois (58e , 62e ). Le CAP joue plus haut et Schouver a dû s’activer devant Monney et Villemain (59e ).

Les conditions de jeu deviennent dantesques. Sarre-Union pousse mais pas moyen de faire sauter le verrou adverse. Mulenda échoue devant Buisson (65e ), Schnepp rate la lucarne de peu (67e ) puis voit une autre de ses tentatives frôler le poteau (73e ). Le centre-tir d’Aroustanov file devant le but (68e ) puis Buisson sort une frappe de Noumansana (86e ).

Pontarlier n’a pas abdiqué et obtient son premier corner à la 82e. Huit minutes plus tard, après un long centre dévié par Schouver, Bonnet tente sa chance et trouve la transversale (90e ) !

C’est aux tirs au but que la décision doit se faire. Côté USSU, Munich, Noumansana et Mulenda sont en échec et c’est Cissé qui envoie les Pontissaliens en 32e de finale. Dur.

Arnaud Bey, entraîneur de Sarre-Union

« C’est rageant car on méritait la qualification. Il ne faut surtout pas en vouloir à quiconque, surtout pas aux tireurs qui ont pris leurs responsabilités. Mes joueurs ont montré beaucoup de courage et d’abnégation. Je suis plutôt fier d’eux.

La déception est immense, on était à une marche d’un rêve qui aurait couronné notre bon début de saison. Mais ça ne remet pas tout en cause non plus. Ce qui nous a manqué ? Sans doute un petit souci d’efficacité et quelques mauvais choix. Ce qu’on a montré, surtout dans la première demi-heure, est dans la lignée de ce qu’on a produit jusqu’à maintenant. Quand ça sourit, on empile les buts mais quand ça sourit moins, on est obligés de forcer notre jeu et de trouver d’autres solutions. On a été rarement mis en danger sauf à la dernière minute avec la transversale trouvée par Pontarlier.

On savait que Pontarlier sait et aime défendre. On n’a pas été bousculé ni battu par une équipe plus forte, mais une équipe plus vaillante et qui a eu un peu plus de sang-froid pendant les tirs au but. »

HOMME DU MATCH

  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC

STATS ÉQUIPE

6 Derniers matchs

P G G N N P

Répartition des buts

75 buts marqués
58 buts encaissés

Graphique des victoires

DERNIERS MATCHS

CLASSEMENTS

Pl Équipe Pts Jo G N P F Bp Bc Dif
1 THIONVILLE LUSITANOS 50 24 15 5 4 0 47 23 0 24
2 ESTAC TROYES 44 24 14 2 8 0 44 36 0 8
3 STADE DE REIMS 42 24 12 6 6 0 55 37 0 18
4 ES THAON 39 24 10 9 5 0 37 27 0 10
5 US SARRE-UNION 34 24 9 7 8 0 44 40 0 4
6 REIMS STE ANNE E.F. 33 24 9 6 9 0 27 29 0 -2
7 FCOSK 06 33 24 10 3 11 0 29 30 0 -1
8 METZ FC 32 24 9 5 10 0 39 34 0 5
9 AS PRIX-LÈS-MÉZIÈRES 32 24 9 5 10 0 29 31 0 -2
10 ASNL NANCY 32 24 8 8 8 0 32 30 0 2
11 RAON L'ETAPE US 31 24 9 4 11 0 33 44 0 -11
12 ASM BELFORT FC 28 24 7 7 10 0 31 42 0 -11
13 RC STRASBOURG ALSACE 24 24 6 6 12 0 32 42 0 -10
14 FC MÉTROPOLE TROYENN 12 24 3 3 18 0 20 54 0 -34
gardiens
Gardien
Gardien
défenseurs
Défenseur
Défenseur
Défenseur
Défenseur
Défenseur
Défenseur
Défenseur
Défenseur
milieux
attaquants
Attaquant
Attaquant
Attaquant
Attaquant
Dirigeants
Dirigeant
Entraineur adjoint
Entraineur des gardiens
Entraineur

RENDEZ-VOUS

NC
NC

LIEU DU MATCH

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 2 Présidents
  • 8 Dirigeants
  • 1 Entraîneur
  • 4 Arbitres
  • 14 Joueurs
  • 129 Supporters